Loulou chez les Joolas

Un an déjà, après trois années et quelques milliers de milles en Méditerranée,  je touchais les côtes Sénégalaise. Quatre mois d’errance délicieuse découvrant cette mystérieuse et mystique Casamance. Février, la décision est prise, tiraillé par les deux bords de l’Atlantique, le choix est fait ! Je reste ! Deuil difficile des rêves d’îles Caraïbes et de Pacifique. Rester et vivre une nouvelle aventure terrienne au sein de cette terre aux coutumes ancestrales, terre qui me renvoi à l’essentiel, au dépouillement et à la philosophie. Ce ne va pas être facile.

La suite ici

Mystérieuse Casamance – Les obsèques d’un Roi Animiste Diola

Il ne revêt pas d’habits pNiomoune (26)articuliers pour ses cérémonies, juste il se lève, commence ses incantations, interpelle les ancêtres et tout le monde ce tait. Ce fût le cas lors de la
dernière ‘messe’, autour du bois sacré, devant « l’hôtel » des fétiches pour accompagner l’esprit du grand-père de David, mon hôte.


– Hitou, les obsèques d’un roi Animiste (PDF)
– Album photo
– La carte

Mystérieuse Casamance – Fish Story

Kafoutine (33)

Je suis parti une semaine en brousse avec une copine Mandingue nommée Satou, une guerrière que j’appelle « Mon Général »  qui fait du demi-gros de poisson. Elle œuvre et bagarre sur les plages et les marchés dans un milieu d’hommes redoutables et sans égards, chapeau la miss !

Ma tête en revient pleine de souvenirs, pleine de découvertes, pleine d’émotions.
– Fish Story (PDF)
– Album photos
 La carte

El Canarias

El CanariasGrasiosa (‘Charmante’ en espagnol), île rêvée pour atterrir lorsque l’on arrive de Gibraltar, petit cailloux qui ce visite en quelques heures, avec son petit port et ces petits restaurants populaires. Un cinéma en plein air improvisé pour la soirée et pour le plus grand bonheur des gosses de l’île, un coucher de soleil flamboyant et le décor est planté !

– El Canarias (PDF)
La carte

De Gibraltar à Graciosa

De Gib aux CanariesAyant reçu ma première leçon du Rocher à l’arrivée avec Karine, je me suis méfié et suis parti très peu toilé, Solent seul, GV dans le sac. Le Rocher était chapeauté d’un gros nuage noir. C’était le seul jour avec un régime d’Est pour le vent, le courant, bien sûr d’Ouest plusieurs noeuds !

En savoir plus : De Gibraltar à Graciosa (PDF)